France HydroÉlectricité - Retour à l'accueil

Adhérents
Mot de passe oublié ?
 

Rapports et études

Novembre 2013
Premier bilan de réalisation des programmes de mesure en application de la directive-cadre sur l'eau
Cet outil, corollaire du SDAGE, est encore insuffisamment maîtrisé et approprié par les acteurs locaux.
Lire la suite.......
Rapport de synthèse
Constats et recommandations

Octobre 2013
Rapport de Mme Marie Noëlle Battistel et Mr Eric Straumann sur l'hydroélectricité.

Août 2013
5 scénarios possibles de la gestion de l'eau et des milieux aquatiques à l'horizon 2030
La mission Prospective du ministère de l'Ecologie vient de publier ce rapport dont voici les extraits concernant l'hydroélectricité :
Scénario 4
L’hydroélectricité ne progresse que par l’équipement des seuils existants et l’optimisation des centrales. La part d’énergies renouvelables atteint 25% en 2030.
Scénario 3
L'énergie reste chère et sa consommation augmente sans changement majeur du mix énergétique si ce n’est un développement important des énergies renouvelables dont le taux passe à 25 % en 2030 en mobilisant le plus possible l'hydroélectricité, le solaire et les biocarburants à partir de biomasse lignocellulosique (10 % des carburants).
Scénario 5
La continuité écologique est préservée autant que possible mais ne peut être largement restaurée sans obérer le potentiel hydroélectrique qui est une priorité.

Elaboration scénario 3 et 5
La construction de ces deux scénarios a montré la difficulté à conjuguer les objectifs environnementaux énergie-climat du développement durable des territoires et les objectifs « eau ».
Au-delà de l’hydroélectricité et de la culture de biomasse (qui requiert toujours de l’eau), qui peuvent servir les objectifs d’énergie moins carbonées mais qui affectent le bon état des eaux, la densification urbaine pour une
moindre consommation énergétique contraint l’espace nécessaire aux variations hydrologiques des cours d’eau en ville.

Août 2013
Rapport « Panorama énergies – climat » est publié par la Direction générale de l’énergie et du climat
Il rassemble pour la première fois dans une même édition un ensemble de fiches thématiques sur les grands enjeux des politiques énergétiques et climatiques, et sur les différentes composantes sectorielles du système énergétique français, de l’industrie du raffinage au potentiel offert par les énergies marines renouvelables, en passant par les réseaux de chaleur ou la production d’électricité. Il fournit ainsi des clés de lecture pour comprendre les politiques mises en place pour lutter contre le changement climatique, maîtriser la demande en énergie, garantir la sécurité d’approvisionnement ou combattre la précarité énergétique, en les replaçant dans leur contexte européen et international.

Juillet 2013
Rapport de la cour des comptes "La politique de développement des énergies renouvelables"
« Le présent rapport intervient au moment où vient de s’achever le débat sur la transition énergétique qu’avait lancé le Gouvernement et où va être préparé un projet de loi sur ce sujet. La Cour a souhaité, dans les domaines de sa compétence, apporter sa contribution en mettant en évidence que les objectifs de la France pour 2020 en matière d’énergies renouvelables seront difficiles à atteindre (chapitre I) et en identifiant les difficultés rencontrées (chapitre II). Elle en déduit des propositions d’ajustements et d’arbitrage (chapitre III). »
La Cour formule huit recommandations :
•    mettre en place un dispositif centralisé du suivi statistique permettant de donner toute la visibilité requise pour éclairer les décisions, notamment en matière deconnaissance des coûts de production par filière, des emplois et des marchés ;
•    simplifier le régime juridique applicable à la production d’énergies renouvelables (géothermie, éolien terrestre) ;
•    mettre en œuvre une planification et une cartographie des énergies renouvelables en tenant compte des contraintes de raccordement aux réseaux électriques ;
•    réserver les appels d’offre aux technologies les plus en retard dans la réalisation de leurs objectifs de capacité et aux installations qui ne bénéficient pas d’un tarif d’achat fixé par arrêté, afin d’éviter les effets d’aubaine ;
•    organiser un dispositif de contrôle efficace des installations bénéficiant d’un soutien public, notamment dans les filières solaires et biomasse ;
•    réserver les moyens de soutien aux installations les plus efficientes compte tenu de leur coût, de leur part dans la production énergétique et de leur contenu en emplois ;
•    redéployer les crédits au sein du fonds chaleur en faveur des filières les plus efficientes ;
•    revoir le principe du financement par le seul consommateur d’électricité des charges de soutien aux énergies renouvelables électriques, compensées par la CSPE(recommandation déjà formulée par la Cour en 2011).

Mai 2013
Rapport de la CRE
La CRE publie son étude sur les coûts de production et de commercialisation d'EDF dans le cadre des tarifs réglementés de vente d'électricité.
Page 29 : « Sur la période 2007-2012, la production hydraulique d’EDF s’est établie entre 33 TWh et 39 TWh en dehors de l’année 2011, particulièrement sèche, qui l’a vue chuter à 26,8 TWh. »

Onema - Actualisation du recueil d’expériences sur l’hydromorphologie
Edité en 2010 et réactualisé en 2012, ce document est constitué d’une soixantaine de retours d’expériences sur des opérations de préservation et de restauration physique des cours d’eau. Les nouvelles fiches sont disponibles en téléchargement.

Objectif 2050 – Greenpeace Hydro – Transition énergétique
19 % : c’est le pourcentage des besoins des Français en électricité que pourra couvrir l’énergie hydraulique d’ici 2032 selon Greenpeace, qui place aussi dans son scénario « E » la possibilité de production d’hydroélectricité à 72 TWh d’ici 2032.

Avril 2013
Les énergies renouvelables en Questions/Réponses
Parution du document pédagogique grand public du SER sur les renouvelables
Une partie est consacrée à l’hydroélectricité.

Mars 2013
Quand les médicaments polluent notre eau (publication ASEF)
Rien qu’en France, en 2011, nous avons consommé pas moins de 3,12 milliards de boites de médicaments! Cette augmentation n’est pas sans risques pour notre environnement et pour notre santé…

Mars 2013
Continuité écologique des cours d'eau : le CGEDD plaide pour une meilleure concertation
Le Directeur général de l'aménagement, du logement et de la nature a confié au Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) une évaluation des raisons de ce blocage. Le rapport de cette mission, daté de décembre 2012, a été publié le 15 mars 2013.

Février 2013
Continuité écologique en Côte d'Or
Dans ce premier dossier départemental, l'Observatoire de la continuité écologique et des usages de l'eau fait le point sur l'ensemble des problèmes observés en Côte d'Or. Ce travail a été rendu possible par la collecte et l'analyse d'information effectuées par le réseau d'associations locales : Hydrauxois bien sûr, mais aussi nos amis de l'Arpohc en Châtillonnais et de l'APGBCO en plaine de Saône.

Février 2013 Onema
Rapport de la cours des comptes
Le rapport annuel de la Cour des Comptes a confirmé, mardi 12 février 2013 les soupçons d’irrégularités et de graves manquements dans la gestion de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques.

Octobre 2012
Résumé en français du rapport AIE sur l'énergie
Le WEO-2012 est un outil indispensable pour tous ceux, décideurs industriels, responsables politiques ou autres, qui s’intéressent au secteur énergétique. Ce document de référence fournit des projections de l’évolution des tendances énergétiques jusqu’en 2035, ainsi qu’un aperçu de leurs répercussions en termes de sécurité énergétique, de durabilité environnementale et de développement économique.

Septembre 2012
Ademe : Scénarios énergétiques pour 2030 et 2050
l'Agence propose des scénarios énergétiques et climatiques volontaristes axés sur la maîtrise de la consommation énergétique et le développement de l’offre d’énergies renouvelables. Une réduction de la consommation d'énergie de 20 % d'ici 2030 serait atteignable grâce à des actions fortes sur les logements, tandis qu'une baisse de la consommation énergétique de près de 50 % à horizon 2050 nécessitera d'agir fortement sur le secteur des transports. Ces mesures visent également à diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050, comme la France s’y est engagée dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Août 2012
Rapport : Des technologies compétitives au service du développement durable
Lire les pages 125 à 128 sur l'hydroélectricité en France....
Le rapport de synthèse, élaboré avec l’aide des rapporteurs du Centre d’analyse stratégique, tente de résumer et de mettre en perspective l’ensemble des travaux dont font état ces rapports spécifiques. Force est de reconnaître que certains sujets très complexes méritent encore des compléments. Il pourrait donc être utile de prolonger ces travaux dans un certain nombre de domaines.
Au-delà de son rôle clé dans la compétitivité d’un pays, l’innovation technologique est indispensable pour apporter des réponses pertinentes aux défis que pose notre engagement en faveur d’un développement durable en termes de croissance économique, de préservation de l’environnement et de progrès social.
La mission de prospective technologique menée par le Centre d’analyse stratégique s’est efforcée d’éclairer cette double problématique en proposant une vision de long terme pour les secteurs de l’énergie, des transports et du bâtiment. Pour chaque technologie étudiée, elle a tenté d’apprécier à la fois la contribution possible en matière de développement durable et le potentiel de compétitivité de notre pays sur la scène internationale.

Juillet 2012
Énergie : édition 2012 des rapports annuels du ministère
La Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) a publié sur le site internet du ministère de l'écologie, les dernières éditions des rapports sur l'industrie pétrolière et gazière et sur l'industrie des énergies décarbonnées.
Le premier rapport sur l'industrie pétrolière et gazière 2011 présente des informations portant sur l'exploration et la production, jusqu'à la vente au consommateur final des énergies comme le pétrole, le gaz et les biocarburants, tant au niveau national, qu'international.
Le second rapport sur l'industrie des énergies décarbonnées dresse une description de chaque filière (biocarburants, biomasse énergie, éolien, énergie marine, géothermie, hydroélectiricté, nucléaire, photovoltaïque, solaire thermodynamique, captage, stockage du CO2 et valorisation, hydrogène et piles à combustible, réseau électrique intelligent, stockage de l'énergie et véhicule décarboné), tant sous l'angle des technologies, des acteurs, des marchés, que de l'environnement réglementaire.

Juillet 2012
Natura 2000, circulaire sur la gestion contractuelle
Une circulaire de 169 pages relative à la gestion contractuelle des sites Natura 2000 a été adressée le 27 avril par les ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture aux services déconcentrés de l'Etat. Elle vient d'être publiée au Bulletin officiel du ministère de l'Ecologie. Cette circulaire est le résultat d'"un travail de regroupement, de réorganisation et d'actualisation" puisqu'elle vise à remplacer six circulaires intervenues entre 2004 et 2011.

Juilelt 2012
Gestion de l'eau : panorama des Sage en Loire-Bretagne
A l'occasion des 20 ans des schémas d'aménagement et de gestion des eaux (Sage), instaurés par la loi sur l'eau de 1992, la revue l'Eau en Loire-Bretagne consacre son numéro de juin 2012 sur ces démarches, qui reçoivent un soutien technique et financier de la part de l'agence de l'eau Loire-Bretagne. Environ 50 Sage sont engagés sur ce bassin soit 85% de son territoire. La revue propose en 44 pages des cartes, schémas et témoignages pour illustrer la dynamique de gestion de la ressource eau présente en Loire-Bretagne.

Juin 2012
Rapport EPIA
Selon le dernier rapport publié par l'Association Européenne de l'Industrie Photovoltaïque (EPIA) que rapporte EDF ENR, l’énergie photovoltaïque est devenu la 3ème énergie renouvelable la plus utilisée au monde, derrière l’hydraulique et l’éolien.

Mai 2012
Rapport européen sur le développement
Ce troisième Rapport européen sur le développement, se concentre sur la gestion de l’eau, de l’énergie et des terres pour une croissance inclusive et durable. A lire notamment page 9 « Les politiques relatives aux énergies renouvelables doivent inclure des politiques qui sont favorables au secteur privé, par exemple pour encourager les petites centrales hydroélectriques ou les sociétés de services solaires. » ou page 11 « Les structures de gouvernance doivent veiller à ce que les pauvres soient représentés de manière adéquate dans les décisions et concevoir des accords de partage des bénéfices (comme c’est le cas pour certains projets hydroélectriques). »

Mars 2012
Le Guide juridique pour la construction de retenues
Comme annoncé dans le plan d’adaptation de la gestion de l’eau rendu public le 16 novembre 2011, la direction de l’eau et de la biodiversité a réalisé en concertation avec le ministère en charge de l’agriculture, les organisations professionnelles agricoles, les associations environnementales et l’ONEMA un guide juridique relatif à la construction des retenues dont l’objectif est d’apporter aux pétitionnaires et aux services déconcentrés un appui juridique propre à éviter les erreurs de procédure lors de la réalisation d’une retenue d’eau.

08/03/2012 Rapport de PwC, sur les transactions mondiales dans les énergies renouvelables
Les énergies renouvelables sont devenues un secteur économique stratégique. Pour preuve, le montant des fusions-acquisitions dans le domaine a augmenté de 40%, passant de 38,2 milliards de dollars dans le monde en 2010 à 53,5 milliards en 2011, selon PwC. La baisse des prix dans le solaire, les nouvelles réglementations et la concurrence chinoise ont notamment engendré un mouvement de concentration des acteurs, en particulier dans l’éolien et le solaire. Historiquement, l’hydraulique était le secteur prédominant. Mais désormais, il est dépassé par l’éolien (30% des transactions mondiales en valeur), le solaire (29%) et l’efficacité énergétique (19%).
L’Europe a été la zone géographique la plus active avec une croissance de 80% en valeur, passant de 16,7 milliards de dollars en 2010 à 30 milliards en 2011. A titre de comparaison, les transactions ont baissé de 5% en Amérique du Nord pour atteindre 12,4 milliards de dollars. Cinq des dix plus importantes transactions réalisées l’an dernier le sont d’ailleurs par des entreprises européennes. Notamment le rachat d’EDF EN par EDF (pour 2,077 milliards de dollars), celui de SunPower par Total (1,37 milliard de dollars) et de Telvent par Schneider Electric (1,364 milliard de dollars).

EurObserv'ER
L'Observatoire des énergies renouvelables publie tous les deux mois un baromètre européen des énergies renouvelables.réunir en un seul outil un ensemble d'indicateurs énergétiques et d'agrégats socio-économiques et industriels qui, regroupés et analysés, présentent une photographie hexagonale détaillée de tous les secteurs. Chaque filière traitée est présentée sous la forme d'une fiche synthétique.

Décembre 2011
Onema : premier baromètre de l’opinion sur l’eau

Préserver les ressources en eau et les milieux aquatiques : qu’en pensent les français ?

Novembre 2011
4e rapport sur le fonctionnement des marchés français de l’énergie

La CRE publie son rapport sur le fonctionnement des marchés de gros français de l'électricité, du CO2 et du gaz naturel qui porte sur l'année 2010 et le premier semestre 2011.

Ademe - Chiffres clés 2011 - Énergie et climat
Afin de partager les chiffres clés « Énergie et climat » avec l’ensemble des acteurs de la maîtrise de l’énergie et des énergies renouvelables, l’ADEME a souhaité réunir dans un seul document de référence les données essentielles sur la consommation énergétique, le développement des énergies renouvelables et les émissions de gaz à effet de serre.

Décembre 2010
La Revue du CGDD Commissariat general au developpement durable
Donner une valeur à l’environnement : la monétarisation, un exercice délicat mais nécessaire
Nombre de biens et services environnementaux ne font pas l’objet d’échanges et n’ont donc pas de prix. L’environnement a pourtant une valeur : sa qualité est en effet une composante essentielle du bien-être des générations présentes et futures. La monétarisation est une technique d’analyse qui vise à révéler cette valeur, pour mieux prendre en compte les enjeux environnementaux dans les décisions publiques et les choix privés.

Octobre 2010
CRE Réseaux électriques - Rapport sur la « qualité de l’électricité »

Diagnostics et propositions relatives à la continuité de l’alimentation en électricité.